Qu’est-ce que le trouble d’anxiété sociale ?

anxiete socialeLe trouble d’anxiété sociale est l’un des troubles anxieux les plus courants. Les personnes qui en sont atteintes ont tendance à se sentir assez nerveuses ou mal à l’aise dans des situations sociales. Une situation sociale comprend toute situation dans laquelle une personne peut être évaluée par une ou d’autres personnes. Les personnes en situation sociale ont très peur d’agir d’une manière embarrassante ou humiliante, ou que les autres aient une mauvaise opinion d’eux. Elles sont très gênées et se sentent constamment exposées aux regards et à l’évaluation des autres, ce qui peut nuire à leur performance et conduire à l’échec.

Les situations sociales se divisent en deux grandes catégories

1 Situations de performance

Ce sont des situations où les personnes souffrant du trouble d’anxiété sociale ont l’impression d’être observées par les autres. En voici quelques exemples :

  • Prendre la parole en public ;
  • Participer à des réunions ou à des cours ;
  • Manger devant les autres ;
  • Utiliser des toilettes publiques ;
  • Écrire devant les autres ;
  • Se produire en public ;
  • Arriver en retard dans une pièce où tout le monde a déjà pris sa place.

2 Interactions interpersonnelles

Ce sont des situations où les individus interagissent avec les autres et développent des relations plus étroites. En voici quelques exemples :

  • Rencontrer de nouvelles personnes ;
  • Parler à des collègues de travail ou à des amis ;
  • Inviter les autres à faire des choses ;
  • Aller à des activités sociales ;
  • Rencontres ;
  • Faire preuve de détermination ;
  • Exprimer des opinions ;
  • Parler au téléphone ;
  • Travailler en groupe ;
  • Commander de la nourriture au restaurant ;
  • Retourner un article à un magasin ;
  • Avoir un entretien d’embauche.

À quoi ressemble l’anxiété sociale ?

Lorsqu’elles sont confrontées à une situation sociale redoutée, les personnes souffrant d’anxiété sociale vivent certaines des situations suivantes :

1 Pensées négatives

Les personnes souffrant d’anxiété sociale ont tendance à avoir des pensées négatives sur elles-mêmes (par exemple, « Je n’aurai rien à dire »), ainsi que sur la façon dont les autres vont réagir (par exemple, « Les autres vont penser que je ne suis pas à la hauteur »).

Les personnes souffrant d’anxiété sociale ont également tendance à se concentrer sur elles-mêmes dans les situations sociales. Elles se concentrent sur leur performance, leur anxiété et leur apparence.

Exemples : « Je vais dire quelque chose de stupide » ; « Je vais devenir anxieux et les autres vont le remarquer » ; « Ils ne m’aimeront pas » ; « Les autres vont penser que je suis stupide » ; « Je vais offenser quelqu’un » ; ou « Personne ne voudra me parler ».

2 Symptômes physiques

Les personnes souffrant d’anxiété sociale sont souvent très préoccupées par les signes visibles d’anxiété, comme le rougissement ou les tremblements.

Exemples : palpitation, maux d’estomac, sensations d’étouffement, transpiration, rougissement, tremblements, assèchement de la bouche, essoufflement, nausées, étourdissements, vision trouble, envie d’uriner, etc.

3 Comportements d’évitement et de prudence

Les personnes souffrant d’anxiété sociale tenteront souvent d’éviter ou d’échapper à des situations sociales. Si elles se retrouvent dans des situations sociales, elles tenteront de se sentir moins anxieuses ou de se protéger de l’embarras ou d’une évaluation négative (par exemple : si je crains de dire quelque chose de stupide, je vais éviter qu’on me donne la parole, je vais me mettre dans un coin où on ne me remarquera pas).

Quelques autres exemples :

  • éviter : ne pas aller à la fête ;
  • échapper à une situation sociale effrayante : quitter la fête tôt ;
  • adopter des comportements protecteurs : boire de l’alcool, garder le silence et éviter le contact visuel.

Quand l’anxiété sociale devient-elle un problème ?

Il est normal de se sentir anxieux dans des situations sociales de temps en temps. Par exemple, de nombreuses personnes se sentent anxieuses lorsqu’elles passent un entretien d’embauche ou lorsqu’elles doivent prononcer un discours. L’anxiété sociale peut être un problème lorsqu’elle devient trop intense ou qu’elle survient trop souvent.

Lorsque c’est le cas, elle peut causer une détresse importante et affecter de nombreux aspects de la vie d’une personne, notamment au travail ou à l’école : difficulté avec les entretiens d’embauche, problèmes d’interaction avec les employeurs ou les collègues, difficulté à poser des questions et à y répondre lors de réunions ou de cours, refus de promotions, évitement de certains types d’emplois ou de cheminements de carrière, mauvais rendement au travail ou à l’école, moindre plaisir du travail ou des études, etc.

Au niveau des relations, les personnes victimes du trouble d’anxiété sociale éprouvent des difficultés à développer et à entretenir des amitiés et des relations amoureuses, des difficultés à s’ouvrir aux autres et à partager leurs opinions.

Les trouble d’anxiété sociale impacte également les activités récréatives et les hobbies dans la mesure où les personnes qui en souffrent ont peur d’essayer de nouvelles choses, évitent de prendre des cours ou des leçons, ne prennent pas part aux activités qui impliquent une interaction avec les autres, comme le ski ou le gymnase.

En matière d’activités quotidiennes ce n’est pas mieux, puisque les personnes atteintes ont des difficultés à accomplir des activités pourtant banales comme faire les courses, sortir manger  au restaurant, prendre l’autobus, demander son chemin, etc.

L’hypnothérapie comme traitement de l’anxiété sociale

Les personnes souffrant de troubles d’anxiété sociale ou de phobie sociale devraient consulter un psychiatre ou un psychothérapeute qualifié et expérimenté pour surmonter leurs problèmes. L’hypnothérapie contre l’anxiété sociale est un concept relativement nouveau.

Mais cette approche est désormais de plus en plus utilisée pour traiter non seulement les troubles anxieux, mais aussi les affections physiques chroniques liées à l’anxiété comme l’asthme et le syndrome du côlon irritable (SCI). L’hypnothérapie peut réduire l’anxiété en général et peut renforcer les effets de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) sur l’anxiété.

Veuillez nous contacter au plus vite si vous considérez que vous souffrez du trouble d’anxiété sociale. Nous sommes en mesure de vous aider à trouver un professionnel de santé mental afin de vous accompagner sur le chemin de la guérison.